Unis Mouvement Blanc

Dernière mise à jour le 14/06/2020

Gécamines : Près d’un milliard de dollars détournés des caisses de l’Etat

Publié le : 14 juin, 2020 à 17 h 43 min

Unis, le réseau panafricain de lutte contre la corruption présidé par l’ancien banquier Jean-Jacques Lumumba, devenu un des principaux d’alerte sur les fuites de capitaux en RDC et la corruption en RDC, a envoyé un courrier particulièrement éclairant au président congolais.

Dans ce courrier, dont nous dévoilons copie ci-dessous, Jean-Jacques Lumumba attire ouvertement l’attention de Félix Tshisekedi sur les « errements » dans la gestion de la Gécamines et sur la corruption et les contrats sibyllins qui ont permis de siphonner cette entreprise d’Etat – aujourd’hui exsangue – au profit de quelques affidés du premier cercle du pouvoir de Joseph Kabila.

Les contrats en cause sont explicitement cités, le nom des responsables de ces détournements au profit de quelques-uns et au détriment de tout un pays, le sont aussi.

En trois contrats, le montant total du manque à gagner pour les caisses de l’Etat congolais s’élève ainsi à près d’1 milliards de dollars, de quoi financer en grande partie la gratuité de l’enseignement présentée comme une des mesures phares du nouveau pouvoir congolais. Un pouvoir qui prétend toujours faire de la lutte contre la corruption son principal cheval de bataille. Or; comme nous l’écrivions  en fin de semaine dernière, depuis son installation sur le trône de la RDC, Félix Tshisekedi n’a pas mis fin à ces juteux arrangements entre membres de la Kabilie.

Aujourd’hui, avec ce courrier, très bien documenté, Félix Tshisekedi peut, s’il le veut, remonter la chaîne qu l’amènera aux responsables et aux contrats léonins qui ont vidé les caisses de l’Etat.
Une fois de plus, le nom d’Albert Yuma, le patron de la Gécamines est au centre du dossier.

Albert Yuma, dont la tête est réclamée, comme un symbole de la corruption de l’ancien régime, par les Etats-Unis, paraît pourtant toujours aussi « indéboulonnable, pour reprendre une expression chère au président congolais. « Le nom de Yuma est dans toutes les conversations dans le microcosme affairiste  et politique de Kinshasa, nous expliquait mardi 4 février, un Kinois. Son cas continue de bloquer toutes les nominations à la tête des sociétés publiques. La tension entre les familles politiques, qui était à son comble le week-end dernier, était retombée quelque peu lundi après les propos de Tshiskedi sur son refus de divorcer du FCC, sur sa volonté de poursuivre avec l’UNC au sein de Cach et la non dissolution de l’assemblée nationale. Mais l’accalmie a été de courte durée. La tension est déjà repartie et la non-désignation des cadres des entreprises publiques est au centre de cette tension. Beaucoup attendent ces nominations pour enfin percevoir un salaire qu’on leur promet depuis l’accession au pouvoir de la nouvelle équipe ».

Le courrier de Jean-Jacques Lumumba étaie et documente des accusations contre des kabilistes de premier rang. Tshisekedi ne pourra plus dire qu’il ne savait pas ou se retrancher derrière « un manque de temps » pour ouvrir des dossiers et poursuivre des responsables de l’ancien régime qui ont détourné des centaines de millions de dollars, participant ainsi à la paupérisation de tout un peuple et la quasi banqueroute d’un Etat. Difficile dans ces conditions d’impunité d’attirer des investisseurs crédibles.

Sans réaction, le pays ne pourra que poursuivre sa descente aux enfers..

Source : Cliquez ici

Recents


Warning: include(includerecent.php): failed to open stream: No such file or directory in /homepages/12/d785672081/htdocs/newsfrank/wp-content/themes/FrankOtete/single.php on line 25

Warning: include(): Failed opening 'includerecent.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php7.3') in /homepages/12/d785672081/htdocs/newsfrank/wp-content/themes/FrankOtete/single.php on line 25

Unis Mouvement Blanc | Design By Le mak